À Beaucaire, Marine Le Pen dénonce une immigration “subventionnée” par l’Europe

En meeting samedi dans le Gard, la présidente du Rassemblement nationale (ex-FN) a ressorti les thèmes classiques du parti, alors que se profilent les élections européennes. 

Il y a “plus de 400.000 nouveaux étrangers en France par an”, a affirmé Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, samedi en meeting à Beaucaire dans le Gard, en dénonçant une immigration “organisée et même subventionnée” par la France et l’Europe.

“En silence, sans vote ni même en informer les Français, l’administration a atteint le chiffre insensé de 420.000 étrangers nouveaux en France par an. 260.000 titres de séjour, un record. 100.000 demandeurs d’asile, un record. Et 50.000 mineurs isolés (…), soit plus de 400.000 d’après les chiffres officiels”, a lancé Marine le Pen, en axant la totalité de son intervention ou presque sur le thème de l’immigration, un sujet qui se serait “volatilisé” durant cette campagne.

“Courir après l’accroissement démographique importé est suicidaire”

Selon la présidente du RN, “cette immigration n’est plus seulement tolérée, elle est organisée et même subventionnée”, et “cette politique n’est pas seulement française, elle est européenne”. “Le pacte de Marrakech, ce pacte avec le diable (…) nos dirigeants sont en réalité en train de l’appliquer”, a-t-elle insisté, estimant que “ce fléau mondial revient à organiser comme au temps de la traite des esclaves un véritable trafic d’être humains, (…) pour tirer les salaires à la baisse dans un monde asservi à la loi de l’argent, et réduire l’homme à sa fonction de producteur et de consommateur”. “Courir après l’accroissement démographique importé, c’est une vision d’un autre siècle, c’est une vision suicidaire”, a-t-elle conclu, affirmant que c’est “un choix de civilisation” qui se jouera le 26 mai lors du vote pour les élections européennes.