Ligue 1 : Lyon enfonce Marseille au Vélodrome et consolide sa troisième place

L’OL a nettement battu l’OM (3-0), dimanche soir au stade Vélodrome. Les Lyonnais ont quasiment assuré leur place sur le podium, alors que les Marseillais ne disputeront aucune coupe d’Europe. 

Lyon a encore fait mal à Marseille. Comme souvent ces dernières saisons, l’OL l’a emporté sur la pelouse de l’OM (3-0), dimanche soir en clôture de la 36e journée de Ligue 1. Dans un stade Vélodrome en colère, les Lyonnais ont nettement dominé de faibles Marseillais, grâce à un doublé de Maxwell Cornet et à un but de Moussa Dembélé, pour consolider leur troisième place. A deux journées de la fin, les “Gones” possèdent quatre points d’avance sur leur grand rival Saint-Étienne, quatrième (66 pts contre 62), et ont désormais de grandes chances d’accéder au troisième tour préliminaire de la Ligue des champions.

Pour l’OM, cette deuxième défaite d’affilée à domicile met fin à tout espoir de disputer une coupe d’Europe la saison prochaine. Les Marseillais, 6e (55 pts), ne peuvent plus revenir sur la quatrième place, qualificative pour la Ligue Europa. Un immense fiasco pour le club phocéen, qui avait comme objectif prioritaire de se qualifier pour la Ligue des champions.

Le fiasco de l’OM, la colère du Vélodrome

Hormis plusieurs occasions dans les vingt premières minutes de la deuxième période, Marseille a encore une fois raté son match contre un “gros”. Maxwell Cornet a, au contraire, confirmé son appétit pour les grands rendez-vous, en ouvrant le score (24e) et en clôturant la marque (86e) en fin de match. Deux minutes plus tôt, Moussa Dembélé avait déjà tué tout suspense d’un enroulé du droit (84e). L’OM, réduit à dix après l’exclusion logique de Duje Caleta-Car (67e), concède un troisième match de suite sans victoire et dit définitivement adieu à toute chance de disputer une coupe d’Europe l’an prochain.

Le stade Vélodrome, excédé par cette (nouvelle) prestation manquée, a alors laissé éclater sa colère. Des supporters du virage nord ont tenté d’envahir la pelouse à la 87e minute, dans une ambiance houleuse, avant d’être repoussés par les forces de l’ordre. L’avant-match avait été marqué par de nombreuses banderoles hostiles contre la direction et des huées contre l’entraîneur Rudi Garcia. A Marseille, il est vraiment temps que la saison se termine…