Hausse de la mortalité routière : un “relâchement” lié “à la destruction des radars”

Le nombre de morts sur les routes a augmenté de 17,9% en août. Selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, c’est lié à la destruction des radars automatiques.

Le chiffre fait froid dans le dos. Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a bondi de 17,9% en août, avec 290 personnes tuées. “Ce chiffre, c’est 44 vies humaines de plus perdues sur nos routes donc c’est tout à fait dramatique”, a réagi lundi sur Europe 1 Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière.

S’il appelle à être “prudent sur les explications”, Emmanuel Barbe en voit une évidente. “L’an dernier, notre réseau de radars était en état et contribuait à faire respecter les limitations de vitesse. Sur les routes à 80km/h, ils ont entraîné une baisse importante de la mortalité.”

Un “relâchement” généralisé des  comportements

Depuis un an et la mise en place des 80 km/h sur les routes secondaires, la dégradation de ces engins est quasi permanente en signe de protestation. Elle a également été amplifiée par le mouvement des “gilets jaunes”.

“J’attribuerais le relâchement des comportements à la destruction des radars, qui se poursuit même si c’est à un rythme beaucoup moins rapide”, a martelé Emmanuel Barbe. “C’est un facteur que l’on mesure puisque les radars en état de fonctionnement flashent beaucoup plus. Cela montre bien que la destruction des radars a un impact sur la vitesse.”

More from author

Related posts

Advertisment

Latest posts

Urbain citadin

Smart grids ...

Bus gratuit

Gratuité transport ...

Territoire

Développement des villes ...

Want to stay up to date with the latest news?

We would love to hear from you! Please fill in your details and we will stay in touch. It's that simple!