Brexit : grève du zèle des douaniers à Calais et Dunkerque, plusieurs km de bouchon

Sur plusieurs km de l’A16 menant au tunnel sous la Manche, de longues files de camions patientaient quasiment à l’arrêt, en milieu d’après-midi.

Des douaniers de Calais et Dunkerque étaient lundi en grève du zèle “illimitée” à l’appel d’une intersyndicale pour faire la “démonstration de ce qui va se passer avec le Brexit”, créant de longues files d’attente de poids-lourds. Sur plusieurs km de l’A16 menant au tunnel sous la Manche, de longues files de camions patientaient quasiment à l’arrêt, en milieu d’après-midi, on constaté des journalistes de l’AFP.

En amont de Calais, les autorités laissaient passer au compte-goutte les camions arrivant de Dunkerque, retenus sur 4 km et stockés sur la file de gauche de l’A16, a indiqué la préfecture, précisant que seuls quatre migrants avaient tenté de monter dans les camions. Les forces de l’ordre craignaient que ces bouchons n’amènent de nombreux migrants à essayer de grimper dans les poids-lourds.

L’intersyndicale revendique une revalorisation des heures de nuit.

“Les agents font une application stricte des règlements, font des contrôles plus poussés”, a rapporté David-Olivier Caron, secrétaire général CFDT-Douanes, qui a appelé à ce mouvement conjointement avec la CGT et l’Unsa. “Le Brexit est un catalyseur d’un malaise plus profond, la pénibilité du travail, la dangerosité et la nature de nos missions”, a-t-il ajouté, demandant à être reçu par le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. Selon lui, environ 300 agents travaillent à Calais (au port et à l’Eurotunnel) et une soixantaine au port de Dunkerque.

Dans le détail, l’intersyndicale revendique une revalorisation des heures de nuit (“à 7 euros brut contre 1,80 aujourd’hui”), une revalorisation de la prime de risque et plus d’agents supplémentaires pour le Brexit, a précisé Philippe Bollengier (CGT).

“Ça va être un très gros effort de réinstaller une frontière”.

“Si la Grande-Bretagne devient un pays tiers, il y aura des contrôles plus approfondis. Vous avez la pleine démonstration aujourd’hui de ce qui va se passer : on estime que les effectifs supplémentaires de 700 agents pour l’ensemble de la France sont insuffisants”, a-t-il expliqué. “Ça va être un très gros effort de réinstaller une frontière avec très peu de moyens supplémentaires”, a renchéri Vincent Thomazo, secrétaire général Unsa-douanes, espérant que ce mouvement fasse “boule-de-neige” ailleurs en France.

More from author

Related posts

Advertisment

Latest posts

Tesla et ses illuminations de mise à jour

Les voitures électriques du constructeur Tesla nécessitent une mise à jour régulière pour améliorer de nombreux points de contrôles. La force de la marque...

Velis Electro, un futur taxi interurbain?

Le déplacement interurbain se fait généralement par les chemins terrestres, mais le futur nous permettra-t-il d’emprunter les airs ? Les avions légers semblent être une...

Stellantis et Engie s’associent

Le groupe Stellantis, fusion entre PSA et Fiat Chrysler, crée en 2020 et le groupe Engie vont s'associer dans la mobilité électrique. Un défi vers...

Want to stay up to date with the latest news?

We would love to hear from you! Please fill in your details and we will stay in touch. It's that simple!