Les États-Unis ne signent pas “l’appel de Christchurch” contre la violence en ligne

La Maison-Blanche a annoncé mercredi que les États-Unis ne signeraient pas l’appel de Christchurch lancé par la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern pour lutter contre les contenus terroristes sur Internet.

 

Les États-Unis ne signent pas “l’appel de Christchurch”. La Maison-Blanche a annoncé mercredi que le pays ne s’associait pas à l’appel lancé par la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern pour lutter contre les contenus terroristes sur Internet, deux mois après la tuerie qui a fait 51 morts.

Les objectifs généraux “soutenus”

“Bien que les Etats-Unis ne soient pas actuellement dans une position de se joindre à l’adhésion, nous continuons de soutenir les objectifs généraux représentés” par “l’Appel de Christchurch”, a indiqué la Maison Blanche.

Mercredi, 26 chefs d’États et dirigeants de grandes entreprises des nouvelles technologies se sont réunis à Paris pour trouver des solutions à la diffusion et la viralité de ces contenus, alors que les images de la tuerie de Christchurch avaient été abondamment relayées sur Internet.

More from author

Related posts

Advertisment

Latest posts

Urbain citadin

Smart grids ...

Bus gratuit

Gratuité transport ...

Territoire

Développement des villes ...

Want to stay up to date with the latest news?

We would love to hear from you! Please fill in your details and we will stay in touch. It's that simple!