Municipales : devant LREM, Bayrou met en garde contre “les combats d’étiquettes”

François Bayrou, leader du MoDem et maire de Pau, a mis en garde les responsables et militants de La République en marche contre “les combats d’étiquettes”.

“Un maire, ça n’est pas un enjeu partisan” et les municipales “ne peuvent se résumer à un combat d’étiquettes”, a mis en garde dimanche François Bayrou, le patron du MoDem, devant responsables et militants de La République en marche à Bordeaux. Partenaires dans la majorité, LREM et MoDem accusent plusieurs divergences dans certaines communes en vue des municipales de mars, notamment quant à la question des investitures.

“Un maire ce n’est pas un enjeu partisan”

“Un maire ce n’est pas un enjeu partisan, c’est quelque chose d’autre”, a soutenu François Bayrou. “C’est une personnalité, une attention à ses concitoyens, une vision, ça ne peut pas se résumer à un combat d’étiquettes”, a-t-il poursuivi, en conclusion du “Campus des territoires” de LREM, sorte d’université d’été du parti qui s’est déroulé tout le week-end à Bordeaux.

Dans cette ville autrefois dirigée par Alain Juppé, MoDem et macronistes ont acté leur division : les troupes présidentielles ont investi Thomas Cazenave, alors que le parti de François Bayrou a donné son onction au sortant Nicolas Florian, successeur d’Alain Juppé.

 

“Maire, ce n’est pas une fonction politicienne”

“Nous avons des échéances devant nous. Elles peuvent susciter des débats entre nous, ces débats sont normaux et salutaires”, a aussi affirmé le maire de Pau et éphémère garde des Sceaux d’Emmanuel Macron.

“Maire, ce n’est pas une fonction politicienne. D’une certaine manière, à l’image de la fonction présidentielle, ces seules deux fonctions ont un lien direct, personnel, humain avec la communauté de ceux qui les élisent”, a encore soutenu François Bayrou.

>>> À LIRE AUSSI – Municipales : quand les ambitions de LREM agacent le MoDem

Dès lors, selon le leader centriste, “si on voulait transformer l’élection municipale en une élection d’affrontements de partis, on trahirait la vision que nous avons développée devant les Français, l’idée que la légitimité s’enracine et ne vient pas toujours du sommet”. “Si nous choisissions de transformer l’élection municipale en élection d’appareil contre appareil, alors on serait sûr de perdre”, a-t-il encore prophétisé.

More from author

Related posts

Advertisment

Latest posts

Tesla et ses illuminations de mise à jour

Les voitures électriques du constructeur Tesla nécessitent une mise à jour régulière pour améliorer de nombreux points de contrôles. La force de la marque...

Velis Electro, un futur taxi interurbain?

Le déplacement interurbain se fait généralement par les chemins terrestres, mais le futur nous permettra-t-il d’emprunter les airs ? Les avions légers semblent être une...

Stellantis et Engie s’associent

Le groupe Stellantis, fusion entre PSA et Fiat Chrysler, crée en 2020 et le groupe Engie vont s'associer dans la mobilité électrique. Un défi vers...

Want to stay up to date with the latest news?

We would love to hear from you! Please fill in your details and we will stay in touch. It's that simple!