Réduction en vue d’une aide pour les personnes âgées

Le gouvernement entend réduire un avantage qui est accordé aux personnes âgées de plus de 70 ans lorsqu’elles emploient une aide à domicile. 

Le gouvernement va réduire un avantage accordé aux personnes âgées de plus de 70 ans qui emploient une aide à domicile, a indiqué lundi la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye. “Nous souhaitons au final recentrer les choses pour que les aides, quand elles existent, s’adressent aux personnes qui en ont le plus besoin”, a déclaré Mme Ndiaye, confirmant une information des Échos.

Concrètement, le gouvernement, qui cherche des pistes d’économies pour financer les baisses d’impôts promises par Emmanuel Macron, entend concentrer l’exonération totale de charges patronales, dont bénéficient automatiquement les personnes de plus de 70 ans qui emploient une aide à domicile, sur celles en situation de dépendance ou de handicap.

310 millions d’euros d’économies l’an prochain

Après la hausse de la CSG et la sous-indexation par rapport à l’inflation des pensions de retraites supérieures à 2.000 euros, c’est une nouvelle mesure qui va toucher le pouvoir d’achat des retraités. Mais le gouvernement se défend de tout acharnement : “Il n’y a pas de politique anti-vieux qui soit menée par ce gouvernement”, a affirmé la porte-parole, qui rappelle que d’autres avantages fiscaux restent applicables, comme le crédit d’impôt ou l’exonération sociale de 2 euros par heure travaillée.

Selon Les Échos, ce rabot permettrait de réaliser une économie de 310 millions d’euros l’an prochain, et 360 millions d’euros les années suivantes. Cette année, cette aide mise en place en 1987 va coûter près de 1,8 milliard d’euros. Sollicité, Bercy n’a pas souhaité faire de commentaire. Ces révélations interviennent à quatre jours de la présentation par le gouvernement de son projet de loi de finances pour 2020.

More from author

Related posts

Advertisment

Latest posts

Stellantis et Engie s’associent

Le groupe Stellantis, fusion entre PSA et Fiat Chrysler, crée en 2020 et le groupe Engie vont s'associer dans la mobilité électrique. Un défi vers...

La suisse cherche à synthétiser du GNV pour développer un carburant

Le GNV n’est peut-être pas un terme avec lequel vous êtes familier, pourtant vous l’utilisez sûrement tous les jours pour cuisiner et vous chauffer....

L’hydrogène : l’avenir du carburant alternatif ?

La crise écologique qui touche la planète demande à chacun de se poser des questions sur les solutions pour la limiter. Par exemple, réduire...

Want to stay up to date with the latest news?

We would love to hear from you! Please fill in your details and we will stay in touch. It's that simple!