Venezuela : 2 manifestants anti-Maduro décèdent, le bilan des heurts passe à 4 morts

Deux jeunes Vénézuéliens blessés dans les heurts lors des manifestations contre Nicolas Maduro ces deux derniers jours sont morts jeudi.

Deux jeunes Vénézuéliens blessés dans les heurts lors des manifestations contre Nicolas Maduro ces deux derniers jours sont morts jeudi, portant à quatre le total des manifestants tués dans ces échauffourées qui les ont opposés aux forces de l’ordre, a indiqué l’opposition et les familles des victimes.

Yosner Graterol, 16 ans, a été blessé mardi dans une manifestation organisée dans la ville de La Victoria, dans le nord du pays, et Yoifre Hernandez, 14 ans, a été touché en marge du rassemblement-monstre contre le président vénézuélien à Caracas mercredi, ont annoncé deux députés de l’opposition, Karin Salanova et Miguel Pizarro. Yosner Graterol a été blessé par balle mardi pendant une première vague de manifestations en soutien à l’opposant Juan Guaido, qui avait annoncé le ralliement de soldats à sa cause et appelé à un soulèvement militaire.

Le jeune homme de 16 ans a été blessé par balle

Nicolas Maduro a dénoncé une “escarmouche putschiste” orchestrée par les Etats-Unis, qui reconnaissent Juan Guaido en tant que président par intérim et tentent de déloger Nicolas Maduro du pouvoir. La mort de Yoifre Hernandez a été confirmée par son père. Le jeune homme a été blessé par balle au cours de heurts près de La Carlota, la base aérienne militaire de Caracas d’où Juan Guaido avait lancé son appel au soulèvement militaire.

Quatre personnes tuées au total

Les échauffourées qui s’y sont produites, en marge d’une nouvelle manifestation en faveur de M. Guaido, ont fait plusieurs dizaines de blessés. “Yosner et Yoifre, tous deux mineurs, ont été assassinés par le régime. Ils sont tous deux tombés sous les balles pendant les manifestations”, s’est insurgé le député Miguel Pizarro sur Twitter. La mort de ces deux adolescents porte à quatre le nombre des personnes tuées ces deux derniers jours pendant des heurts. Samuel Mendez, 24 ans, est mort mardi et Jurubith Rausseo, 27 ans, a perdu la vie mercredi, selon l’Observatoire vénézuélien des conflits sociaux, proche de l’opposition.

More from author

Related posts

Advertisment

Latest posts

Urbain citadin

Smart grids ...

Bus gratuit

Gratuité transport ...

Territoire

Développement des villes ...

Want to stay up to date with the latest news?

We would love to hear from you! Please fill in your details and we will stay in touch. It's that simple!