Les deux roues sur nos routes

By Maxime

Le concept de « deux roues » repose sur un véhicule composé de 2 roues, dont le but est de transporter une ou deux personnes (voire plus avec les nouveaux modes de transport). Il existe deux grands types de deux roues, qui se différencient par la présence ou non d’un moteur, et par conséquent des législations propres à chaque catégorie.

Les deux roues motorisés

Au sein de la classe des deux roues motorisés sont catalogués le scooter, le cyclomoteur, la moto, la mobylette, le solex. L’ensemble de ces véhicules, équipés d’un moteur thermique ou électrique, doivent être utilisés en respectant le Code de la route des deux roues.

Globalement, il est obligatoire de souscrire à une assurance, de rouler avec un casque, de respecter les limitations de vitesse, de ne pas créer de nuisance sonore et selon la puissance du moteur de faire immatriculer le véhicule. Le cylindré du moteur permet de différencier les véhicules et de leur assigner des règles spécifiques telles que le droit de rouler sur autoroute ou le prix de l’assurance du conducteur.

Les deux roues non motorisés

Le catalogue des deux roues non motorisés augmentent avec l’arrivée des nouvelles mobilités. On retrouve le vélo, et tous ses dérivés, ainsi que les trottinettes, les gyropodes et les segway. Pour l’ensemble de ces véhicules aucune immatriculation ou assurance est nécessaire, cependant des règles sont à respecter telles que le port du casque ou l’utilisation de la chaussée et non des trottoirs.

On trouve également une motorisation sur les vélos électriques mais les limitations légales de l’assistance électrique ne les font pas rentrés dans la catégorie des deux roues motorisés.

Laisser un commentaire