Comment fonctionne le bus autonome de la RATP ?

By Amelie

Les innovations technologiques tendent de plus en plus à faciliter la vie de l’homme par la création de nombreux systèmes automatisés. Dans le domaine de l’automobile, la plupart des entreprises s’évertuent à créer des véhicules qui fonctionnent de manière autonome. C’est le cas de l’entreprise RATP qui essaye maintenant en France son nouveau bus autonome.

Le bus autonome définition

Le bus autonome s’inscrit dans la grande famille des véhicules automatisés, dont la conduite est généralement contrôlée par voie électronique. Il s’agit d’engins de transports de personne qui sont capables de circuler dans les artères d’une ville sans un conducteur physiquement installé au volant.

En d’autres termes, le bus autonome est un véhicule sans chauffeur ou les passagers sont transportés grâce à l’intervention d’un système informatique. Ce dernier est désigné par le terme pilotage automatique, qui est d’ailleurs de plus en plus utilisé dans la robotique automobile.

Le bus de la RATP

La RATP a décidé de moderniser son réseau en pariant sur l’utilisation d’une flotte autonome de bus sur ses lignes. Sur le réseau Ile-de-France Mobilités, la dernière innovation est en cours de test sur la ligne 393 (Sucy-Bonneuil / Thiais-Carrefour de la Résistance). Il s’agit d’un d’un bus de la marque CRRC (commercialisé par CLEMENT-BAYARD) d’une longueur d’environ 13 mètres, et qui peut accueillir en son sein pas moins de 18 passagers assis. Les tests dont il fait l’objet jusqu’à présent sont couronnés de réussite, pouvant espérer une mise en circulation avec passagers à l’automne 2022. Il sera le moyen de transport d’environ 20 000 personnes qui l’empruntent quotidiennement sur un parcours de 12 kilomètres à travers 6 communes d’Ile-de-France.

Comme pour la plupart des innovations dans le domaine de la robotique, ce véhicule est équipé de plusieurs capteurs. Ceux-ci regroupent entre autres des radars des lidars (2), mais aussi une caméra intérieure (1) et des radars (2). Dans le souci de se démarquer dans le domaine de l’énergie propre, la RATP a choisi ce bus pour son bus roulant uniquement avec de l’énergie électrique.

En ce qui concerne les tests réalisés avec ce bus en France et dans d’autres pays, cet engin a fait l’objet de près de 16 expérimentations. Au cours de ces tournées tests, le bus a transporté près de cent mille voyageurs à leurs lieux de destination.

D’autres exemples

En dehors de ce bus autonome, le groupe RATP dispose d’autres inventions dans le domaine de la mobilité autonome. Parmi celles-ci figure la navette autonome, un type d’engin que le groupe a déjà expérimenté dans plusieurs zones d’Il-de-France comme à Saint Rémy-lès–Chevreuse.

Le bois de Vincennes est également le lieu de quelques expériences de navettes autonomes sur près de 6km. C’est grâce aux succès de ces différentes expériences que le groupe RATP se place comme leader de la mobilité autonome en France.

Laisser un commentaire